mardi 21 novembre 2017

Haiti/Chili: L’haïtien Richard Joseph, héros au Chili après avoir sauvé la vie d’une femme.


chili
Richard Joseph

Ce Dimanche 19 novembre, Richard Joseph, un ressortissant haïtien qui vit au Chili depuis plus de trois ans, a sauvé la vie d’une femme tombant du neuvième étage d’un immeuble en la recevant dans ses bras.

Dans une conversation avec l’une chaine de TV chilienne (24 Horas Chile), il raconte qu’il était dans les parages pour assister à une réunion avec ses amis quand il a remarqué qu’il y avait des gens autour de lui qui s’inquiétaient et qui poussaient des cris dissuadant quelqu’un de ne pas se jeter.

C’est en entrant dans le parking de l’immeuble qu’il a vu la dame s’accrochant à la fenêtre en train de dire des choses. Au lieu de prendre son portable et de commencer à enregistrer la scène, il a décidé d’agir autrement.

En essayant d’amortir le choc, Joseph a pensé logiquement à la sauver. Car, dit-il, si quelque chose amortit sa chute avant de recevoir le coup, il y a des chances que sa tête ne se fracasse sur le sol et qu’elle n’en meure pas.

Le ressortissant haïtien s’en sort avec sa jambe droite et ses bras blessés après être tombé par terre avec la femme en tentant d’amortir sa chute. « Je ne pensais pas que c’était dangereux pour moi, j’avais l’intention de la recevoir dans mes bras », a-t-il conclu.

Un acte héroïque qui n’est pas passé inaperçu. L’entrepreneur Leonardo Farkas a annoncé un don de 2 millions de pesos au profit de Richard Joseph pour son sauvetage.

Dans un de ses tweets, le philanthrope a décrit l’homme comme étant un «héros haïtien», en même temps qu’il annonçait la remise de l’argent pour que Richard Joseph puisse payer les frais médicaux découlant de son action.

Richard Joseph ainsi que la Chilienne, dont la presse de son pays n’a pas révélé l’identité, ont tous deux été blessés, mais rien de grave, étant donné que l’événement pourrait avoir des conséquences fatales... Regardez la vidéo ci-dessous:


DIASPORAMA-HAÏTI avec 24 HorasChile

vendredi 17 novembre 2017

Hommage de Michèle B. Duvalier à Joseph Emmanuel Charlemagne, dit Manno Charlemagne.

miman1Manno Charlemagne est un auteur-compositeur-interprète engagé et ancien homme politique haïtien, né à Port-au-Prince en 1948. Il a vécu en exil pendant les années 1980 et de 1991 à 1994.


Poète, guitariste, chanteur et compositeur, Manno Charlemagne Artiste engagé, poète et leader de la résistance à Haïti dans les années quatre-vingt, Manno Charlemagne a connu deux exils, il n’a jamais pardonné à Aristide son alliance avec les Américains. Elu maire de Port-au-Prince en 1995, il se heurte à une situation ingérable. BIOGRAPHIE (site web de son producteur discographique) Il n’y a que les rats qui me font peur !


Ou bien encore l’avion quand je dois voyager !


Manno Charlemagne le dit lui même, il n’a pas peur des hommes. Des Duvalier, pères et fils aux autres Raoul Cedras, en passant par leur escorte de Tonton-Macoutes, à Jean-Bertrand Aristide. Cette posture contestatrice et audacieuse il l’affiche dès son plus jeune âge. Un véritable enfant tèk-tèk comme on dit en haïtien. Né en 1948, il grandit dans les quartiers pauvres de Port-au-Prince et Carrefour et est tout jeune témoin de l’injustice sociale et politique qui y sévit. Le chanteur guitariste qu’il devient à l’âge adulte dénonce avec virulence et sans peur les dictatures qui se succèdent en Haïti. Il sort son premier disque en 1978. Deux ans plus tard il est contraint à l’exil pour avoir crié « A bas Duvalier » à la fin d’un concert.


Manno Charlemagne est peut-être la plus sublime illustration de l’artiste militant en espace Caraïbe. Si l’énergie première de sa geste artistique est l’engagement militant en faveur des opprimés, son esthétique poétique et musicale n’en est pas pour autant négligée. La poésie est subtile. Elle s’exprime et s’enracine dans un créole haïtien parfaitement maîtrisé, vocabulaire, syntaxe et culture de la langue compris. Le cadre de cette écriture poétique est la culture, l’histoire sociale et politique et le quotidien haïtien. La musique préférant les accords mineurs se déploie dans une narration mélodique à la fois sensible et sûre d’elle-même. Le dépouillement presque totale, une voix-une guitare tel un troubadour, ne fait que renforcer cette impression. Parole et musique ne servent qu’un seul objectif : dénoncer pour secouer et éveiller les consciences en vue de l’action. C’est là le profond optimisme du militantisme contestataire de Manno Charlemagne, ne jamais céder au fatalisme. L’espoir est toujours là. Il considère d’ailleurs qu’Haïti n’est aujourd’hui qu’au commencement de son processus démocratique et cela en dépit de ses deux siècles d’indépendance nationale. (Source Wilkipedia).


« En général, on rend surtout un hommage à quelqu’un à sa mort. J’ai choisi plutôt aujourd’hui de rendre hommage à Manno Charlemagne qui est actuellement en convalescence aux USA, surtout pour le remercier et lui dire que je ne lui tiens pas rigueur d’avoir cité mon nom dans une de ses compositions musicales contestataire. D’ailleurs, j’ai trouvé que la mélodie était très jolie et qu’elle mérite d’être partager avec mes nombreux followers sur ma page. 


 Merci Manno Charlemagne. Que Manno Charlemagne se repose et qu’il nous revienne très vite. Je lui souhaite un prompt rétablissement. « 

Michèle Bennett Duvalier
Paris, France
Le 17 Novembre 2017
© Tous Droits Réservés.
Aucun des textes ou partie de texte, des photos de Michèle B. Duvalier, ne peuvent être reproduits dans un livre ou ailleurs à des fins lucratifs ou de propagande sans sa permission écrite.

Lybie/Traite des nègres: Des marchés aux esclaves filmés en Libye


 La caméra de CNN a capturé des images d'un autre temps. Dans un reportage diffusé le 14 novembre par la chaîne d'information américaine, des migrants venus d'Afrique subsaharienne font l'objet d'enchères, comme s'il s'agissait d'animaux ou d'objets. Vendus en Libye, ils devront travailler dans les champs ou effectuer des travaux de construction. Esclaves, ils n'ont aucun droit, passant des mains de leurs kidnappeurs (parfois leurs passeurs) à celle de leurs propriétaires, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

À l'origine de ce reportage, des images amateur montrant un homme en train d'être vendu devant une foule. Remise à la chaîne de manière anonyme, la vidéo a depuis été authentifiée. La réalité de ces marchés aux esclaves, l'Organisation Internationale pour les Migrations en témoignait déjà en avril 2017. Dans un rapport, l'OIM racontait le parcours de migrants sénégalais et ghanéens, capturés pendant leur périple pour être revendus.
Échangés pour moins de 400€, ces esclaves font partie des nombreuses victimes du système d'exploitation qui s'est instauré en Libye. Le pays, où près de 15.000 migrants seraient retenus par des bandes armées, est devenu une plaque tournante du trafic d'êtres humains. Une épreuve si dure qu'ils sont de plus en plus nombreux à choisir de retourner dans leur pays de départ avec l'aide de l'OIM : en 2017, ils sont déjà 8800 à avoir fait le trajet de retour, au départ de la Libye.

Libye/Traite des nègres: Des marchés aux esclaves

Image d'archives, courtoisie:
Quelque part près de Tripoli (Libye), une vente aux enchères bat son plein. Ce que ces journalistes, qui filment discrètement, découvrent, est à peine croyable : ce sont des êtres humains qui sont en train d'être vendus. Pour quelques centaines d'euros, un migrant africain vient d'être cédé à son nouveau propriétaire.

Vendus au plus offrant

Ces ventes de migrants auraient lieu une à deux fois par mois en toute discrétion à l'extérieur de la capitale libyenne. Les reporters américains voulaient en avoir la preuve après avoir reçu une vidéo amateur, en août dernier. Des hommes venus du Mali, du Niger, du Ghana sont exhibés comme du bétail aux futurs acquéreurs et vendus sans vergogne au plus offrant. Objets de tous les trafics par les passeurs, ces migrants africains qui rêvent d'Europe finissent souvent entassés dans ces camps de détention sordides. Certains affirment ici avoir été mis aux enchères pour travailler de force, soumis à des traitements inhumains. Les preuves sont rares, mais celles-ci ont été transmises aux autorités libyennes qui ont promis d'enquêter sur ces pratiques.

jeudi 16 novembre 2017

Haiti/Culture: Manno Charlemagne, de mieux en mieux...


Joseph Emmanuel Charlemagne, aka Manno Charlemagne, chanteur engagé et populaire et ancien maire de Port-au-Prince, se porte relativement bien. Il a été transféré de l’hôpital Mount Sinai, Miami Beach, à un centre de réhabilitation, à Miami, Floride.

Manno qui a subi récemment une opération chirurgicale pour un cancer, brûle d’envie de quitter le milieu hospitalier pour retourner en Haïti. C’est du moins ce qu’il a confié à un proche qui lui a parlé, trois heures de cela.


Contrairement aux rumeurs persistantes selon lesquelles il serait décédé, Manno continue de récupérer progressivement à la satisfaction de ses médecins.


Ses jours ne seraient pas en danger.

Haiti/Politique: Jovenel Moise rencontre les pouvoirs législatif et judiciaire.

pen1
Le Président Jovenel Moïse, dans le cadre du « dialogue continu » a rencontré les responsables des trois (3) pouvoirs de l’État pour discuter des grandes questions d’intérêt national.


L’ordre du jour concernait, particulièrement, le lancement imminent des états-généraux sectoriels de la Nation et le rétablissement des forces armées.
Le Premier Ministre, Jack Guy LAFONTANT, le Président du Sénat, et de l’Assemblée nationale, Youri LATORTUE, le Président de la Cour de Cassation, Jules Cantave, les présidents des commissions du Sénat et de la Chambre des Députés de la République, ainsi que des membres du Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire (CSPJ) ont participé à cette importance réunion.


Le Président a introduit les points à l’ordre du jour, en mettant l’accent sur ses consultations avec des acteurs de tous les secteurs relatives aux états-généraux, ainsi que la mise en place, le 18 novembre, d’un état-major intérimaire chargé, dans un délai de deux ans, de prendre les dispositions idoines pour le rétablissement des forces armées d’Haïti, conformément à la constitution.


Le Président et l’ensemble des participants ont mis en exergue que, suite à l’installation de l’État-major intérimaire, le Gouvernement introduira au Parlement une demi-douzaine de projets de loi relatifs au fonctionnement des forces armées.


Les participants ont « félicité » le Chef de l’État pour avoir entrepris cet échange avec les autorités des trois pouvoirs, tout en lui exhortant à assurer que les états-généraux soient bien préparés et représentatifs. S’agissant du processus de rétablissement des forces armées nationales, les participants ont insisté sur la nécessité de rentabiliser les enseignements relatifs aux anciennes Forces armées d’Haïti, de doter l’institution d’un cadre légal et réglementaire basé sur les vertus civique, professionnelle, ainsi que le caractère apolitique du service militaire.



Le Chef de l’État a indiqué que la doctrine des Forces armées d’Haïti, suivant la constitution, sera axée sur l’accompagnement du processus de développement et elles seront dotées de trois corps distincts : génie militaire, médical et aviation.

Haiti/Politique: Jovenel Moise rencontre les Délégués départementaux

pen2
Jovenel Moïse, a rencontré, ce Mardi 14 novembre, au Palais national, les dix (10) Délégués départementaux du pays, ainsi que les membres de la Coordination de la Caravane du changement, en vue de discuter des orientations stratégiques de l’administration en faveur du développement d’Haïti, durant les prochains mois du quinquennat présidentiel.

Le Chef de l’Etat a d’abord rappelé que le combat du moment est celui contre la corruption et le sous-développement d’Haïti. Il est ensuite revenu sur diverses actions déjà entreprises par la Caravane, notamment la construction d’importantes infrastructures routières et de développement à travers le pays, la décentralisation des services de l’Etat, à travers, entre autres, l’implantation de quinze (15) premiers Centres de Réception et de Livraison de Documents d’Identité (CRLDI) dans diverses communes du pays, en vue de résoudre définitivement les problèmes d’identité.

Agriculture, environnement, travaux publics et habitat social sont les quatre(4) piliers de la Caravane. Les Directions départementales, supportées par les Mairies et les CASEC, étant, entre autres, des acteurs importants dans le cadre des suivis de la Caravane, sont invitées par le Président de la République à mieux saisir la nouvelle stratégie de développement initiée par cette vaste machine et à s’impliquer davantage.

La rencontre a fait suite à une présentation du Coordonnateur de la Caravane, M. Jacques Thomas, ainsi que de l’Ing. Jean Robert Jean Noël de la Coordination, autour des grandes lignes et du calendrier de travail de la Caravane. Elle a permis également au Chef de l’Etat d’informer sur différents programmes notamment celui de la mise en place, dans les cinq cent soixante-douze (572) sections communales du pays, de valises spéciales pouvant produire rapidement les cartes d’identification aux citoyens de toutes ces sections communales.

D’autres programmes sont également annoncés par le Président Jovenel Moïse. Six cent (600) restaurants communautaires seront réalisés à travers tout le pays et pouvant fournir chacun cinq cents (500) plats par jour, à raison de dix (10) gourdes le plat, en vue de résoudre les problèmes de famine des habitants en attendant des solutions durables. Sera également entamé le processus d’évaluation des professeurs dans toutes les communes, en vue de résoudre les problèmes de formation et d’inefficacité au sein du système éducatif. L’école haïtienne va également connaître son premier programme scolaire obligatoire axé sur le reboisement.

La capacité de la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA) sera renforcée. La construction d’usines en vue de la disposition sur place de tuyaux, réduisant ainsi le coût exorbitant de transport du matériel, l’élaboration d’un Plan national d’adduction d’eau potable, et la construction d’un système de traitement des eaux usées à Port-au-Prince sont envisagées. Le bétonnage de tous les canaux d’irrigation de la Vallée de l’Artibonite constitue également une grande priorité pour le Chef de l’État.

Le Président de la République, Jovenel Moïse, « continue de croire que la Caravane du changement, qui sera présente dans tout le pays à partir du 7 février 2018, permettra d’accélérer le progrès d’Haïti grâce à des actions rapides et efficaces, et une politique de proximité en faveur des habitants, même ceux se trouvant dans les zones les plus reculées du pays. »

Haïti/ Rapport Beauplan-PetroCaribe: Lettre de Stéphanie Balmir Villedrouin à Youri Latortue

carib1Stéphanie Balmir Villedrouin, ex-Ministre du Tourisme sous Michel Martelly, dans une lettre adressée au Président du Sénat, Youri Latortue,  relève 13 fausses accusations concernant son Ministère, dans le « Rapport Beauplan-PetroCaribe », Elle révèle les intentions politiques inavouées et inavouables de certains « commissaires ».
Voici, in-extenso, la teneur de cette missive:



« Monsieur Youri Latortue
Président du Sénat
Sénat de la République
En ses bureaux.

Monsieur le président,
J’ai pris connaissance par voie de presse du contenu d’un rapport sur la gestion des fonds de PetroCaribe, et ai constaté avec consternation que j’ai été indexée injustement comme ex-ministre du Tourisme.
Cet acharnement, dont le rapport fait preuve à mon égard, titulaire de l’unique ministère à avoir un chapitre tout entier consacré à la gestion des fonds de PetroCaribe, alors que moins de 1% lui a été alloué, laisse déjà une place au doute quant à la motivation réelle de ce rapport.
Je tiens par la présente, à réfuter énergiquement les conclusions liées au ministère du Tourisme et à défendre mon honneur injustement attaqué.
Après une première lecture, je constate les treize premières erreurs factuelles graves qui sont mentionnées ci-dessous et qui prouvent que ce rapport a été bâti dans le but de remettre en question, tous les acquis dont a bénéficié Haïti pendant ces dernières cinq années sur le plan touristique, pour des raisons politiques inavouées.
Je passe donc en revue les erreurs

  • Pour les contrats identifiés aux pages 487, 502, 506, 510, 513, 514, 515 et 516. La commission rend responsable le ministère du Tourisme du fait que le nom du signataire de la CSC-CA ne soit pas apposé sur les contrats. Je tiens à informer que le MT a reçu une correspondance du président de la Cour supérieure des comptes en date du 16 mai 2014 (Ref : BP/CSC-CA : Ex 13-14, No. 1412-1521-1520-1413-1219), stipulant qu’un « Vu et approuvé par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif » suffisait pour valider l’approbation de cette juridiction en lieu et place du nom complet du signataire.
  • Le projet sur la biodiversité avec CHRAD est porté à deux reprises sur le rapport aux pages 521 et 497. Alors qu’il n’y a eu qu’un seul contrat, la commission semble vouloir insinuer qu’il y en aurait eu deux. La commission prétend encore que les 2% d’acompte prévisionnel au profit de la DGI n’ont pas été prélevés. Ceci est une fausseté car ces 2% ont bien été prélevés (Cf. Copie des chèques disponibles  BRH # 9022, # 10625, # 11444).
  • La commission a listé un ensemble de projets aux pages 485, 488, 489, 498, pour lesquels elle sollicite des pièces justificatives pour les 2e et 3e versements. Je tiens, sur ce point, à souligner que suivant la résolution # 5 du PetroCaribe en date du 22 juillet 2015, article 2, # 41, les fonds ont été désaffectés, les financements ont été discontinués. Donc, ainsi il ne saurait y avoir de versements ni par voie de conséquence, de pièces justificatives.
  • La commission a listé aux pages 520 et 496 du rapport, un dossier intitulé MARNDR/SEPV, à deux reprises. De plus, elle mentionne ledit dossier comme un contrat. J’ai l’avantage de vous informer que c’est un protocole d’accord signé entre le ministère de l’Agriculture et celui du Tourisme, approuvé par la CSCCA, dans le cadre de la mise en œuvre du programme agrotourisme de Ile-à-Vache dont les projets ont été exécutés par des firmes privées. Je confirme qu’aucun montant n’a été décaissé par le MT au profit du MARNDR. Ainsi le montant de 738.000,00 gourdes dont il est fait mention sans référence de numéro de chèque est inexistant (Cf. Protocole d’accord 2/12/2013 et addendum 12/3/2014).
  • Page 485, Wastek. La commission prétend encore que les 2% d’acompte prévisionnel au profit de la DGI n’ont pas été prélevés. Ceci est une fausseté, car ces 2% ont bien été prélevés (Cf. Copie de chèque disponible BRH #11770).
  • Page 492, projet de Mangroves, Fondation Verte. Le rapport accuse le MT d’avoir signé un contrat avec une firme n’ayant pas de quitus ni de patente. Comment la CSC-CA aurait-elle pu autoriser la signature d’un contrat avec un prestataire de service sans les papiers légaux ? J’affirme que cette compagnie détenait lors de la signature du contrat toutes ses pièces, le quitus et l’arrêté présidentiel reconnaissant la fondation d’utilité publique. De ce fait, elle n’avait pas à obtenir de patente.
  • Page 498, Eau potable KayKok. Dans le cadre de ce contrat, deux décaissements ont été effectués, chèque BRH# 0012573 pour un montant de 887.655,24 gourdes et chèque BRH#0012986 pour un montant de 1.183.540,00 gourdes. Le rapport mentionne un troisième décaissement pour la somme de 2.071.195,80 (sans référence de chèque) et exige des pièces justificatives pour ledit montant. Ce troisième versement n’aurait pu être effectué, car une lettre a été envoyée par ladite compagnie au MT pour réclamer le paiement final. Toutefois, j’attire votre attention sur le fait que le montant mentionné dans le rapport n’est que la somme des deux premiers versements. Encore une faute grave dans le rapport.
  • Page 490, Ingénierie sociale. Le rapport mentionne qu’il n’y a pas de pièces justificatives pour le 1er versement. Je souligne que le contrat, une fois approuvé par la CSC-CA, est la pièce légale nécessaire pour effectuer le premier versement à la signature du contrat.
  • Page 502, Programme de pêche. Le rapport formule que le contrat signé pour ce projet n’est pas scellé et que le nom du signataire n’est pas mentionné. Je confirme que le contrat a été rédigé en bonne et due forme, et qu’à la dernière page de ce dernier sont apposés les sceaux de la CSC-CA et du ministère du Tourisme. Copie disponible.
  • Page 503, projet Elaboration de la ligne de base avec la CNSA. Le rapport mentionne que les 2% d’acompte prévisionnel n’ont pas été prélevés. C’est délibérément vouloir méconnaître qu’il s’agit d’un contrat entre deux entités administratives étatiques pour lesquelles la retenue de 2% n’est pas applicable dans la législation sur l’impôt sur le revenu. De plus, il est stipulé dans le contrat signé par la CNSA, contresigné par son ministère de tutelle, le ministère de l’Agriculture et celui du Tourisme, approuvé par la CSC-CA, réf.  Article 3 alinéas L que la CNSA en tant qu’institution publique n’est pas assujettie au paiement de taxe.
  • Page 506, Campagne de promotion, communication et sensibilisation pour la destination de Jacmel, DAGMAR. Le rapport stipule que les pièces justificatives du premier décaissement ne sont pas disponibles.  Je souligne que le contrat, étant bien approuvé par la CSC-CA, est la pièce justificative pour le premier versement
  • Page 511, Joaneson Lacour. Le rapport insinue que le premier versement aurait été payé deux fois par deux chèques d’un même montant. Une vérification sérieuse aurait pu permettre de constater qu’un des chèques a bien été annulé, M. Lacour n’ayant reçu qu’un seul chèque à titre de premier versement. La copie du chèque annulé #8906 est à votre disposition.
  • Page 519, SONAC, Centre d’Interprétation Jacmel. Le rapport mentionne que la date n’est pas indiquée sur le contrat, ce qui rendrait la transaction et le décaissement inapproprié. Cependant, encore une fois, la CSC-CA l’a approuvé par lettre de transmission le 4 novembre 2014 (Ref : BP/CSC-CA : Ex 14-15, No. 085-063) et les travaux ont été effectivement effectués.

Quelle est la crédibilité de ce rapport quand ses rédacteurs l’ont préparé en total décalage avec la réalité, en ignorant volontairement les pièces justificatives qui contrediraient leurs idées préconçues ? Quelle est sa fiabilité, quand ceux qui l’ont préparé sont animés de préjugés idéologiques les amenant à distordre la vérité ?
Ces appréciations sont donc en déphasage avec celles formulées par d’autres institutions étatiques, plus fiables et plus au fait des réalités
Face à de telles accusations mensongères, loin de me confiner dans le silence, je suis déterminée plus que jamais à défendre mon honneur. Je suis donc convaincue d’avoir servi mon pays avec tout le dynamisme de ma jeunesse et le sentiment que ce pays a besoin des compétences de tous ses fils et ses filles.
Je vous saurais gré, Monsieur le président, pour respecter le principe du contradictoire, de bien vouloir partager cette correspondance à tous les membres de l’assemblée.
Veuillez recevoir, Honorable président, mes salutations distinguées »

Stéphanie Balmir Villedrouin

CANAL+HAÏTI/Santé: Quels sont les bienfaits de la tomate ?



En plus de nous apporter de l'énergie et de la vitalité, la consommation de tomate peut nous aider à améliorer notre santé cardiaque., car elle permet de faire baisser le taux de mauvais cholestérol, et de prévenir le durcissement des veines et des artères.

Aujourd’hui, nous allons parler de tous les avantages que peut apporter la tomate, cet aliment très important dans la prévention de nombreux problèmes de santé, et qui est classé par beaucoup comme étant un super-aliment.

Importante pour la santé cardiaque

Cet aliment contribue à réduire le risque d’accidents vasculaires cérébraux, en plus de prévenir les maladies cardiovasculaires. De nombreuses études réalisées sur la tomate ont montré que sa consommation fréquente réduit significativement le mauvais cholestérol, empêchant ainsi les artères de durcir.

La tomate en prévention contre le cancer

La tomate est un aliment riche en lycopène, une substance qui peut prévenir certains types de cancer, notamment les cancers du côlon, du sein et de la prostate. Ses avantages sont tellement importants par rapport à cette maladie que certaines personnes atteintes de l’un de ces cancers ont réagi très favorablement à la consommation fréquente de cet aliment.
La tomate possède également des propriétés anti-vieillissement, et réduit chez les femmes les risques de souffrir l’ostéoropose.

Excellente contre le diabète


De nombreux experts en nutrition et diabète s’accordent à dire que la consommation de tomates en quantités suffisantes pourrait modifier le comportement biochimique d’une personne, affirmant ainsi que les tomates peuvent éliminer chimiquement le diabète, ce qui pourrait bénéficier à de nombreuses personnes à travers le monde, étant donné que le diabète est une maladie de plus en plus fréquente.

Un renfort pour le système immunitaire

Cet aliment nous fournit une bonne quantité de vitamine C,qui est très importante pour renforcer les fonctions du système immunitaire.
En mangeant des tomates, vous ressentez beaucoup plus d’énergie et de vitalité ; un autre avantage important de la tomate est qu’elle peut vous aider à perdre du poids. En effet, il est prouvé que la tomate possède la propriété de brûler les graisses dans le corps. Pour ces raisons, elle devrait toujours être présente dans l’alimentation quotidienne de toute la famille.

Autres bienfaits de la tomate



En plus des bénéfices que nous avons déjà énumérés, il en existe beaucoup d’autres que nous ne devons pas omettre. Pour le moment, nous devrions savoir que la tomate est bonne pour :

La tomate, un aliment aux multiples fonctions

Ce super-aliment est vraiment très utile dans l’alimentation de toute la famille, car il est très bénéfique à la santé du corps, et il peut être consommé dans d’innombrables plats, aussi bien en soupe que dans les pâtes ou les salades, mais également cuit ou cru. On peut également en faire des jus purs ou avec vos fruits préférés.
Les tomates peuvent être considérées comme le super-aliment que nous devrions tous manger tous les jours. Nous devrions les utiliser dans de nombreuses recettes et les ajouter à tous les plats que nous préparons.
Pour que les enfants en mangent sans problème, elles peuvent aisément s’ajouter à des jus de fruits : si vous préparez un verre de jus de mangue, vous pouvez y ajouter une tomate, sachant que vous leur donnez un super-aliment délicieux, sain et nutritif sans qu’ils ne s’en aperçoivent.

N.B.- Cet article tiré du site " amelioretasante.com" est une courtoisie de l' "Association Canalplushaïti pour le Développement de la Jeunesse Haïtienne" (CANAL+HAITI).

Appuyez les actions de développements sociaux de CANAL+HAITI en nous contactant via WhatsApp: +50943890002

samedi 11 novembre 2017

RD/HAÏTI: Un Haïtien lance sa propre marque de téléphone.

Avec un écran de 5,5 pouces, un espace de stockage de 8 gigas, 1 giga de mémoire RAM, empreinte digitale, etc., l'un des premiers modèles de la marque Élite est déjà un petit joyau.

NOUVELLES TECHNOLOGIES.
 Wood Wedson Pierre, 26 ans, lance, en République dominicaine, la marque Elite le premier concepteur de produits technologiques de la Caraïbe. Parti en République dominicaine il y a 4 ans, pour étudier la Médecine (lire ci contre), le jeune entrepreneur revient plus déterminé qu'avant et compte bientôt présenter sa gamme électronique sur l'île entière.
 
Il affirme que son entreprise sera la première à créer certains gadgets électroniques dans la région (1). « Nous serons les premiers innovateurs de la bicyclette électrique dans la Caraïbe » , explique-t-il.
 UN LANCEMENT À TRAVERS 12 PAYS
 Wood Wedson Pierre croit que beaucoup de ces réalisations seront très utiles et permettront d'améliorer les services de l'administration publique, plus précisément au ministère de la Défense. « Nos smartphones possèdent des fonctions hautement sophistiquées et nous sommes prêts à les mettre à disposition des responsables » , poursuit Wood Wedson. Aucune date n'est encore fixée pour le lancement, mais deux journées portes ouvertes ont permis aux potentiels clients de tester le produit. 
En République dominicaine premièrement et en Haïti ensuite.
Pour l'instant, Wood Wedson Pierre travaille afin de lancer Elite à travers 12 pays.
Pour le jeune entrepreneur, sa réalisation aura permis de faire tomber les préjugés selon lesquels l'Haïtien ne peut rien faire de bon.
 
(1) La marque lancée par ce jeune haïtien, Élite, produit également des ordinateurs portatifs, des tablettes, et d'autres gadgets électroniques.

 SON PARCOURS
 
Pour aider ses parents, Wood Wedson Pierre, âgé de 26 ans, a décidé d'abandonner ses études de médecine pour tenter de créer sa propre entreprise.
 
Un choix mal vu par beaucoup de gens qui l'ont même traité de malade mental. Tenace, il n'a pas baissé les armes. N'ayant reçu aucune formation académique dans les sciences informatiques et la technologie, il a passé presque tout son temps devant son ordinateur pour se former via des plateformes en ligne. Grâce à un groupe d'entrepreneurs dominicains dont il fait partie, le natif de Petit-Goâve a suivi de longues formations sur l'entrepreneuriat, ce qui lui a permis de monter son entreprise.
 
Wood Wedson Pierre a fait des sacrifices énormes pour réaliser son rêve. Investissant toutes ses économies dans le projet, il est même devenu sans-abri en République voisine. Mais grâce à ses sacrifices, la République dominicaine possède aujourd'hui sa propre marque électronique. Une grande fierté pour les Haïtiens.


Crédit :